Prêt immobilier : obtenir un accord de principe en 1 heure !

accord de principePensez-vous qu’il est possible d’obtenir un accord de principe pour le financement de votre projet immobilier en moins d’une heure ?

 Un ami banquier est venu manger à la maison et je n’ai pas pu m’empêcher de lui parler boulot.

Voici ses meilleurs conseils pour bien négocier votre crédit immobilier et optimiser votre première bonne affaire.

Pour obtenir un accord de principe de votre banquier, il faut respecter deux choses fondamentales :

1/ Bien préparer son projet immobilier

Lors d’un achat immobilier, on entend souvent dire : je vais aller voir mon banquier pour lui demander combien je peux emprunter.

Grosse erreur.

Vous n’avez pas besoin de lui pour faire ça. Une rapide estimation sur meilleurtaux.com sera amplement suffisante. Ou alors vous pouvez facilement calculer le taux de rentabilité brute.

Contrairement à ce que l’on peut penser, vous devez arriver avec un projet déjà ficelé et lui demander s’il est OK, pas le contraire.

Vous allez lui faire gagner du temps, et le temps… c’est de l’argent.

Autre élément également : un projet bien monté est une preuve de votre aptitude à le mener à bien.

Si votre première question est de savoir comment marche un prêt immobilier, il y a de fortes chances qu’il vous prenne pour un débutant.

L’idée n’est pas de montrer que vous êtes un expert alors que vous n’avez jamais investi, mais de lui montrer que vous êtes en capacité de gérer la situation et que vous allez réussir.

Dans la préparation technique, vous devez lui prouver que le projet est viable, qu’il dépasse largement l’autofinancement. (autofinancement)

Il ne faudra pas oublier la préparation administrative de votre dossier.

C’est-à-dire réunir l’ensemble des documents nécessaires pour qu’il vous fasse une proposition rapidement : compromis d’achat (attention aux conditions suspensives), avis d’imposition, feuilles de paie… les grands classiques.

Si vous passez votre temps à chercher vos documents pendant l’entretien, vous n’allez pas être très crédible.

Votre banquier va certainement se dire : eh bien, si ça commence comme ça, comment va-t-il gérer ses locataires alors qu’il n’arrive même pas à retrouver son avis d’imposition ?

Donc soyez professionnel, préparez avant les documents nécessaires.

La préparation technique et administrative de votre dossier représente le minimum avant d’aller voir votre banquier.

Mais ce n’est pas encore suffisant pour transformer l’essai et obtenir l’accord de principe tant attendu.

2/ Connaître le fonctionnement des banques

Il y a une chose très importante à savoir avant d’aller voir votre banquier et obtenir un accord de principe.

Il s’agit de répondre à la question : comment les banques gagnent-elles de l’argent ?

Cette notion est fondamentale et j’avoue que je suis tombé des nues lorsque mon ami banquier me l’a annoncé de manière si évidente pour lui…

Pour vous prêter de l’argent, votre banque emprunte à un taux fixé par nos politiques européennes, que l’on appelle taux directeur.

Il vous le revend un peu plus cher, par exemple 1 point au-dessus. Un commerçant lui, achète un produit et applique un coefficient de 2 à 3 pour le revendre. La banque, non.

En clair, ce n’est pas en vous vendant un crédit qu’elle gagne de l’argent.

Le crédit n’est qu’un aspirateur à client.

Il permet juste à la banque de capter des nouveaux clients.

C’est le même principe que lorsque vous achetez une imprimante : le prix d’achat est dérisoire et puis après, une fois que vous avez acheté un modèle, le prix des cartouches fait inévitablement monter la note.

Les banques gagnent de l’argent en vous vendant des produits connexes : la carte bleue (30€/an pour un bout de plastique), une assurance vie, un téléphone…

accord de principe

Lorsque vous allez voir votre banquier, il est fondamental de prendre en compte cet élément .

Un projet bien ficelé techniquement n’est malheureusement pas suffisant.

Si vous souhaitez mettre toutes les chances de votre côté et obtenir votre accord de principe, il faut que vous soyez prêt à acheter à votre banque, les produits qu’elles vous vends.

Je ne pensais pas que ces éléments avaient autant d’importance.

Et mon ami banquier de rajouter  :

Le taux d’un crédit immobilier est fonction du nombre et de la nature des produits connexes que vous lui achèterez…

 

Eh bien… Allons-y !

Ce n’est pas qu’une question de rendement locatif, ni d’autofinancement.

La morale de cette histoire  :

Il n’y a pas de mystère : si vous aidez votre conseiller à atteindre ses objectifs, il vous aidera à avoir le meilleur taux.

Relation gagnant-gagnant

Maintenant que vous êtes au courant, préparez bien votre dossier et surtout réfléchissez bien à ce que vous allez acheter à votre banquier, votre accord de principe en dépend.

Attention, ne manquez pas une bonne affaire parce que le taux proposé ne vous plait qu’à moitié. Vous pourrez toujours renégocier votre emprunt par la suite.

Et vous, comment préparez-vous vos dossiers de financement pour obtenir votre accord de principe ? Laissez votre commentaire ci-dessous.

Crédits photos : 401(K) 2013, Sean Macentee

 

Plus d’articles pour investir facilement :

 

Envie d’un revenu complémentaire ?

Téléchargez gratuitement

1/ Mes meilleurs conseils pour commencer dans l’immobilier

2/ Les démarches indispensables pour se lancer dans la location saisonnière

Politique ZERO spam.

4 Des réflexions sur “Prêt immobilier : obtenir un accord de principe en 1 heure !

  1. Bonjour,

    Merci pour ce guide plein de bon sens. Je rajouterai un conseil : N’allez pas voir votre banquier ! Du moins, pas en premier, préférez un courtier qui se battra pour vous trouver un prêt immobilier au meilleur taux. Rien ne vous empêchera ensuite d’aller voir votre banque… En situation de force !

    Cordialement,

    Nicolas

  2. Bonjour Nicolas,
    Merci pour tes conseils. Tu as raison, il faut faire feu de tout bois pour avoir le meilleur taux !
    Au plaisir
    Emmanuel

  3. Je suis entièrement d’accord, un banquier n’est pas obligatoirement un professionnel de l’immobilier, c’est plus un commercial qui doit vendre des produits autour d’un prêt immobilier qui permettra de garder le client pour quelques années.
    Je passe systématiquement par un courtier pour chaque opération immobilière, c’est un gain de temps et d’argents, on ne prépare les documents qu’une seule fois et lui va faire la demande auprès de différentes banques en fonction de ce que l’on cherche à négocier (taux, assurances, frais de dossier,…). Je préfère, avoir à payer les services d’un courtier quand je sais qu’il va me faire gagner de l’argent et du temps.

  4. Bonjour Vincent,
    Faire travailler des gens pour soi permet de réduire globalement la facture finale du projet. Il faut considérer cela comme un investissement et non comme un coût.
    Au plaisir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*