Et maintenant… dans quoi investir ?

dans quoi investir

Comme vous le savez, nous avons investi avec ma conjointe dans une petite maison proche de la mer que nous louons en saisonnier depuis 2008.

Mais depuis quelques temps j’en ai vraiment assez…

Assez de refuser les demandes de locations que nous ne pouvons pas honorer.

Où investir  ?

Nous sommes complets la majeure partie du temps. Nous affichons un taux d’occupation sur les 5 premiers mois de 2015 de 95%.

Pourtant la maison ne dispose pas d’un emplacement idéal. Elle n’a pas vue sur mer, n’est pas située en hyper centre d’une ville ou proche de toutes commodités.

Depuis ces dernières années nous avons optimisé au maximum notre gestion locative (logement saisonnier, rentabilité locative

(si vous avez du mal à remplir votre location je vous invite à lire ceci)

Ce n’est pas une question de chance ni de hasard, nous appliquons une méthode de commercialisation dynamique qui nous permet de louer maintenant toute l’année à la semaine essentiellement. On se permet même de prendre des vacances en haute saison.

Je parlais de cette situation dramatique ;-) à un ami qui avait l’air étonné.

Il m’a dit du tac au tac :

Eh bien… qu’est-ce que tu fais ? Achète un nouveau logement !

 

Il y a quelques années j’étais dans une période boulimique d’achat et de rénovation. J’y passais tout mon temps. Enfin… surtout pour la rénovation.

Je ne peux plus continuer comme ça et je vais changer mon fusil d’épaule pour passer plus de temps dans la recherche et moins dans les travaux.

Dans quoi investir ?

Je me suis donc remis à visiter des appartements.

Je suis tombé sur une copropriété des années 70 d’une quarantaine de lots face à la mer (en seconde ligne) qui m’intéresserait.

J’ai visité 3 appartements, un avec vue sur mer, un au rez de chaussée avec mini jardin et l’autre au 1er étage (avec vue sur mer sur la pointe des pieds).

Les 3 biens pourraient correspondre à une clientèle particulière : la vue mer pour les inconditionnels de la vue ou les couples voulant passer un bon moment, le rdc pour les jeunes familles avec enfants (tout est clôturé) et enfin le 1er étage pouvant convenir à tout le monde.

Investir dans une belle copropriété ?

L’extérieur des bâtiments est laissé à l’abandon depuis des années.

Les seuls travaux de rénovation engagés laissent perplexes.

Comme les répartiteurs TV laissés à l’air libre qui semblent légèrement corrodés : où investir

Ou les fissures dues à la rouille des armatures du béton armé qui ne sont pas réparées

 ou investir

Et d’un autre côté, totalement rénovée, la résidence aurait de la gueule.

Le seul hic c’est la copropriété, enfin les décisions qu’ils prennent et surtout celles qu’ils ne prennent pas.

Même pour la mise aux normes de l’assainissement collectif et éviter qu’il ne se déverse dans les eaux pluviales, les travaux n’ont pas été votés…

On est à 50 m de la plage, en pente douce.

Enfin ce sera de bons arguments pour faire baisser le prix et provisionner le coût de la remise aux normes.

J’allais oublier.

Pour le rendement locatif et avant négociation du prix, en location annuelle nue, on est à un peu moins de 5% en taux brut.

En location saisonnière on devrait s’approcher au minimum des 10 %.

Il va y avoir de la proposition dans l’air. Je vous tiendrais au courant, promis.

 

Alors, dans quoi investir ?

Est-ce que l’état de la copropriété vous fait fuir ou vous attire ?

Si vous voulez louer plus cliquez ici.

Tout sur la location saisonnière ici :

 

Envie d’un revenu complémentaire ?

Téléchargez gratuitement

1/ Mes meilleurs conseils pour commencer dans l’immobilier

2/ Les démarches indispensables pour se lancer dans la location saisonnière

Politique ZERO spam.

2 Des réflexions sur “Et maintenant… dans quoi investir ?

  1. Bonjour,

    Plus que l’état de la copropriété c’est la rentabilité de 5% brut qui me ferait fuir. A ce niveau je ne vois pas bien l’intérêt de faire de l’immobilier physique alors qu’une SCPI donne bien mieux sans aucun soucis de gestion…
    Double effet kisscool (dans le mauvais sens) cette rentabilité correspond à l’état actuel. Quand des travaux seront réalisés (ne pas oublier que l’article 18 de la loi n° 65-557 du 10 juillet 1965 permet au syndic de faire procéder de sa propre initiative à l’exécution de certains travaux ) il faudra les financer ce qui impactera la rentabilité immédiate (même si à moyen terme une copro qui a de la gueule facilitera la location)

    Mais bon si tu as fait un article je suppose que tu as décelé un certain potentiel. Peut être le vendeur est-il excessivement gourmand ce qui expliquerait la rentabilité très faible ?

  2. Bonjour Didier-Fabrice,

    Sympa ton nouveau site et beau parcours

    Pour la rentabilité de 5% c’est avant négociation. J’ai fait une proposition pour une rentabilité de 10%, travaux prévisionnels inclus… Qui ne tente rien, n’a rien !

    A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*