Objectif 2015 : 15 000 € de revenus alternatifs

 revenusCela faisait longtemps que j’y pensais… mais je n’avais pas encore franchi le pas.

Alors voilà, ça y est, je suis prêt, alors je me lance : il est temps de se fixer des objectifs pour 2015 en terme d’investissement locatif

Comment savoir où l’on va, si on ne sait pas d’où l’on part ?

Vous savez que j’aime bien avoir des projets, avancer, aller de l’avant.

Il fallait donc que je commence par le commencement.

 

Voici mon objectif pour 2015 : 15 000 € de revenus alternatifs avec l’immobilier.

 

Pour atteindre cet objectif, je vais utiliser 2 leviers :

1. L’immobilier physique

En continuant à développer ma location saisonnière en Bretagne, améliorer encore son taux d’occupation (65% en 2014), développer son CA (10728 € en 2014).

Les années ne se ressemblent pas et je suis en perpétuel veille/recherche/analyse de solutions plus efficaces pour développer notre petite entreprise et nous faciliter la tâche au quotidien.

La semaine dernière (nous sommes début février), ma femme était ravie d’avoir loué en une soirée 4 semaines de location pour l’été prochain.

Elle me demandait d’un ton presque résigné et ironique :

Et bien… qu’est-ce que je vais faire maintenant ? J’ai pratiquement tout loué pour cet été…

Être complet en haute saison c’est bien, disons que c’est le minimum.

Tout l’enjeu est de remplir en basse saison, et là il est plus rare que les réservations se fassent 6 mois à l’avance.

Me voilà rassuré, il nous reste quand même un petit challenge à relever pour développer nos revenus !

En location saisonnière plus vous louez et plus votre planning se remplit. Jusque-là rien d’anormal me direz-vous.

Mais plus vous louez, et plus il est difficile de louer.

Les semaines les plus faciles (haute saison) partent en premier et il ne reste au fur et à mesure que les plus dures à louer (très basse saison).

Si bien que d’augmenter son CA de 2000 € lorsque vous en faites 10000 €, demande beaucoup plus d’effort que vos premiers 2000 € (faciles à encaisser).

Il faut multiplier les efforts, être inventif, créatif et réactif.

Le résultat d’une année ne se juge pas au taux de remplissage de la haute saison mais de la basse saison…

D’où l’importance de mettre tous les moyens nécessaires dans la communication en basse saison… Action !

2. L’immobilier participatif et collaboratif

Ce que j’appelle l’immobilier participatif et collaboratif c’est au travers de votre site experiences-immobilieres.com : participatif et collaboratif dans l’échange, le partage, l’aide, l’accompagnement…

Double objectif :

  • Fournir encore plus de contenu gratuit et de qualité. Un article par semaine me semble la bonne fréquence et vais essayer de m’y tenir.
  • Mais également de proposer en parallèle, dans les mois à venir, un programme d’aide et d’accompagnement pour les :
    • Personnes voulant se lancer et réussir dans la location saisonnière.
    • Les propriétaires loueurs désirant développer leur location de vacances.

Voilà bientôt 6 ans que nous gérons avec ma conjointe notre propre location saisonnière.

Faire partager notre expérience pour louer plus et gagner plus, m’apparaît maintenant comme une démarche toute naturelle.

J’avoue prendre un certain plaisir à organiser, mettre en page, expliquer, détailler, toutes les techniques et astuces que nous avons mis au point pour booster notre location.

Alors pourquoi 15000 € de revenus complémentaires en 2015 ?

Eh bien, écoutez… Je trouve que cela sonne bien, c’est tout. Il ne faut pas chercher  midi à 14 heures.

Et puis, se fixer des objectifs (quels qu’ils soient d’ailleurs) est un engagement fort.

Pour vous… et pour moi. Je vais devoir mettre en place une stratégie sans faille pour les atteindre. C’est motivant et stimulant. Ça va me pousser à réfléchir et à préciser ma feuille de route.

Pensez-vous que j’arriverai à atteindre cet objectif  de 15000 € de revenus alternatifs ? Laissez votre commentaire ci-dessous.

 

Si vous voulez savoir où j’en suis dans mes objectifs 2015, voici un premier bilan intermédiaire (établi en juin 2015) de mes objectifs en immobilier.

Si vous voulez directement connaitre mes objectifs dans l’immobilier et internet pour 2016 cliquez ici

Envie d’un revenu complémentaire ?

Téléchargez gratuitement

1/ Mes meilleurs conseils pour commencer dans l’immobilier

2/ Les démarches indispensables pour se lancer dans la location saisonnière

Politique ZERO spam.

6 Des réflexions sur “Objectif 2015 : 15 000 € de revenus alternatifs

  1. C’est très bon de se fixer des objectifs et encore plus quand ils sont précis.

    Dans ton cas tu te donnes un an pour arriver à faire 15 000€ de revenu avec ta location saisonnière.
    C’est précis et pas du tout démesuré, je suis sur que tu atteindras ton objectif, tu te débrouilles déjà hyper bien dans le domaine de la location saisonnière…

    PS : Il y a peu être une astuce pour optimiser tes locations hors saison et combler pendant les périodes creuses, si ça t’intéresse n’hésite pas à me contacter.

    Encore bravo Manu

  2. Bonjour Emmanuel,

    Concernant tes réservations en basse saison, as tu penser à démarché des entreprises ?

    En effet, certaines font des séminaires pour leurs salariés et ils cherchent des endroits hors de leur bureaux pour le faire ou alors pour faire des stages de cohésion.

    J’ai déjà vu un reportage à la TV où des loueurs saisonnier louaient à des entreprises pour cela afin de plancher sur des projets importants, ça doit donc être possible de remplir quelques semaines comme cela et il est possible pour certaines que ça devienne régulier voir que ça fasse du bouche à oreille.

    A Bientôt

    Romaric

    http://www.sortir-du-rsa.fr

  3. Bonjour Romaric,

    J’y ai bien pensé mais je ne l’ai jamais fait.

    Dans ma région nous avons peu de très grosses entreprises.

    Et honnêtement je pense qu’elles préfèrent choisir un hôtel avec une salle de réunion et un resto en dessous pour avoir tout sur place.

    La clientèle professionnelle que l’on accueille passe directement sur internet comme tout le monde.

    D’où l’importance d’être sur les bons sites et être super visible.

    Mais ça marcherait certainement ailleurs, à voir en fonction de la situation.

    Au plaisir

  4. Bonjour,

    Le plus compliqué, c’est de franchir le pas. Mais c’est vrai que l’immobilier saisonnier marche très très bien. Je suis dans les Alpilles dans le sud-est de la France et le nombre d’étrangers en été, c’est inimaginable. La location en Airbnb est pas mal non plus selon la typologie et l’emplacement du bien…

  5. Bonjour,
    Oui c’est clair que le plus dur c’est de se lancer. Mais après s’est tellement grisant qu’on n’a pas envie de s’arrêter !
    Au plaisir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*