Acheter 30 appartements en CDD ?

Vous pensez qu’acheter 30 appartements sans CDI n’est pas possible ?

Qu’aucune banque ne vous suivra ?

Qu’aucune banque ne vous accordera de financement ?

C’est ce qu’on va voir !

Même si votre contrat de travail ne se termine pas par un “i”, honnêtement ça n’enlève en rien à votre valeur.

Votre valeur intrinsèque, celle que vous portez à l’intérieur de vous.

C’est juste que pour votre banque (votre partenaire financier comme on dit chez les Duquenoi), eh bien lui, il ne voit pas les choses de la même façon.

Le risque de ne pas honorer son crédit est un peu plus grand. Et ça il n’aime pas.

Sauf si on l’argumente.

Si on retourne la situation à son avantage.

On devrait tous savoir se vendre avant d’acheter.

(C’est pas beau ça ?)

Bien se vendre est un gage de réussite pour l’aboutissement de son projet immobilier.

Savoir tourner les choses à votre avantage n’est pas simple.

Certains ont du mal à parler d’eux en positif (moi le premier).

A valoriser leurs expériences, à mettre en avant leur potentialité.

Ils ont peur de passer pour un gros mito, un gros prétentieux.

Mais en ramenant nos dires à des faits (sans jugement de valeur) et en argumentant au plus juste, de manière mathématique, tout est possible.

Voici l’histoire inspirante de Robin qui a acheté 30 appartements avec un simple CDD.

(L’interview a été réalisée dans un séminaire Parisien qui regroupait  1500 entrepreneurs, il y a donc un peu de bruit derrière…)

(Si vous voulez contacter Robin c’est par ici : www.immobilier-locatif-rentable.fr)

Vous allez voir comment il a su transformer son simple CDD en un atout pour lever plus d’un million d’euros à son banquier.

Ça c’est la stratégie.

A un autre niveau on peut aussi se valoriser différemment pour convaincre son banquier.

Et c’est valable pour tout le monde.

Vous pouvez mettre en avant vos compétences associatives si vous êtes investi dans  le bureau d’une association sportive, vos compétences professionnelles si vous avez développé des aptitudes à votre travail qui peuvent vous resservir dans l’immobilier, votre sagesse de bon père de famille…

Votre banquier se fout de votre projet (bon là j’exagère un peu).

Que vous ayez 10, 11, 14 % c’est la même chose pour lui.

Ce qui compte c’est l’Homme (ou la Femme) qu’il y a derrière.

En d’autres termes : VOUS !

Devenez la meilleure personne qui soit et les portes de l’immo vous ouvriront leurs bras.

Si vous voulez d’autres techniques secrètes pour obtenir votre accord de prêt c’est par ici.

Dans ce lien, j’ai concentré des années de pratique et de recherche pour dénicher la bonne affaire et obtenir le OUI tant espéré de votre banquier.

PS : si j’étais vous, je m’inscrirais à la newsletter de Robin, je crois qu’on n’a pas fini d’entendre parlé de lui. Généreux, sympa, accessible et en plus un sacré business man !

PS : Et vous, que feriez vous avec 30 appartements ? répondez dans les commentaires ci-dessous 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*