Investissement immobilier locatif : les deux principales fausses croyances !

Investissement immobilier locatif

L’investissement immobilier locatif est un excellent moyen de s’enrichir.

Mais, faut-il être riche pour acheter des appartements ?

Est-ce vraiment le vendeur qui fixe le prix d’un bien ?

C’est ce que vous allez découvrir…

 Investissement immobilier locatif : il faut être riche pour acheter. FAUX 

Au contraire, je pense sincèrement que l’investissement immobilier locatif est fait pour les personnes qui n’ont pas de capital.

C’est le meilleur vecteur d’enrichissement lorsque l’on a rien.

C’est d’ailleurs une des seule façon de s’enrichir avec l’argent des autres.

La banque vous prête l’argent que vous n’avez pas et vos locataires remboursent le prêt que vous avez contracté.

Opération blanche.

Bon là nous sommes bien évidemment dans la théorie, parce que trouver un bien qui s’auto-finance est loin d’être facile (autofinancement).

Cela demande quand même un minimum de travail.

L’affaire de vos rêves ne se trouve pas sur les sites de petites annonces, pas au prix affiché en tout cas.

Tout est une question de prix, c’est toute la différence entre une bonne affaire et une excellente affaire.

L’objectif est bien de se créer du capital en partant de Zéro.

Le prix d’achat (estimez le prix d’un bien immobilier en 3 min chrono) est fondamental dans tout le processus d’investissement : autofinancement, rentabilité, durée d’amortissement…

Les personnes qui possèdent déjà un patrimoine cherchent surtout à faire fructifier leur argent, à le placer dans des produits sûrs qui ne demandent pas ou peu d’intervention.

Investissement immobilier locatif : c’est le vendeur qui fixe le prix de vente d’un bien !  FAUX

 

Contrairement à ce que l’on peut penser, ce n’est pas le vendeur qui fixe le prix de vente. Il fixe le prix de départ, le prix initial, mais pas celui de la vente définitive.

 

Dites-vous bien que :

Votre logement se vendra au prix où un acheteur l’achètera !

 

Et heureusement, sinon le monde de l’immobilier serait inaccessible : les vendeurs en voudraient toujours plus.

investissement immobilier

L’acheteur est souvent, pour ne pas dire toujours, en position de force.

Dans l’hypothèse où le vendeur ne veut pas baisser son prix, vous pouvez toujours choisir un autre bien.

Dans le cadre d’un investissement immobilier locatif, personne ne vous oblige à acheter. Même lorsque le marché est haut et que les prix grimpent.

 Quand je vois le nombre de petites annonces où le vendeur a mentionné : prix ferme (et généralement surcoté), je ne peux m’empêcher d’esquisser un léger sourire.

Inutile de vouloir se lancer dans la négociation : le vendeur est sûr de lui ! Attendons quelques mois et le temps se chargera de lui rappeler cette règle de bon sens.

Et vous, avez-vous déjà rencontré un vendeur comme cela ? Laissez votre commentaire ci-dessous !

Plus d’articles pour investir dans l’immobilier locatif :

 

Envie d’un revenu complémentaire ?

Téléchargez gratuitement

1/ Mes meilleurs conseils pour commencer dans l’immobilier

2/ Les démarches indispensables pour se lancer dans la location saisonnière

Politique ZERO spam.

3 Des réflexions sur “Investissement immobilier locatif : les deux principales fausses croyances !

  1. Le gros avantage de l’immobilier c’est que tu peux investir même avec 0€ en poche, c’est ça qui est génial.
    Je viens d’acheter un appartement cet été, l’appart et les travaux ont été financés par la banque sans mettre d’apport, c’est vrai que c’est vachement pratique.
    En plus on à même réussit à faire baisser le prix d’achat comme l’appartement demander pas mal de travaux, l’agent immobilier à su appuyer ou il fallait pour négocier le bien à sa valeur réelle, pas de surestimation donc c’était tout bénef.

  2. j’apprécie ce type de site et les conseils MAIS souvent c’est trop simpliste :
    vous avez un vendeur qui donne un prix ferme, on attends qq mois qu’il revienne à la raison MAIS
    dans la pratique les vraies affaires ne restent pas plusieurs mois sur le marché et le bien sera vendu avant d’attendre une éventuelle baisse.

  3. Bonjour J-marc,
    Je suis obligé de simplifier dans un article de 500 mots.
    Après si le prix est très bas, tu as raison, le bien ne va pas rester longtemps sur le marché. Par contre s’il est sur-estimé, il va rester très longtemps… Et là le temps peut jouer en notre faveur. Je dis bien « peut », car il y aura toujours des irréductibles qui ne baisseront pas leur prix de vente en espérant que le marché monte.
    Au plaisir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*