2017 // No limite, en voiture Simone !

Y’en a marre des bonnes résolutions !

Non seulement je ne coucherai pas sur le papier mes bonnes résolutions mais en plus je ne me fixerai pas d’objectif.

Rien, Niet, Nada.

Pourtant en ce début d’année il est de bon ton d’établir sa liste de bonnes résolutions.

Comme chaque année, le mois de janvier est à peine terminé que notre lot de bonnes résolutions s’envole comme neige au soleil.

Oui je sais on parle plutôt de fonte des neiges que d’envol au soleil mais là j’avais envie de faire un mixte des deux.

Tout le monde vous le dira : il faut se fixer des objectifs, et se donner les moyens de les atteindre, mettre un plan d’action en place et s’y astreindre.

Et moi le premier.

Pas plus tard qu’il y a un an, j’écrivais ce genre de conneries banalités dans le blog.

Je vais vous faire une confidence.

CA ME SAOULE !

Oui y en a marre des trajectoires toutes faites, des « y a qu’à faut qu’on », des voies toutes tracées qui ne permettent pas de s’exprimer et de laisser libre cours à son imagination et de faire selon son instinct.

Mon grand-père était agriculteur, enfin cultivateur, et il avait l’habitude de tracer son sillon, d’ouvrir la voie plutôt que d’emprunter les sentiers surpeuplés.

J’ai dû hériter un peu de son état d’esprit…

Fini les carcans, les contraintes, l’auto-flagellation, les frontières, vive la liberté !

En relisant l’article du blog sur mes objectifs 2016, je me suis aperçu que je n’ai pas atteint beaucoup d’objectifs que je m’étais fixé.

Je n’ai pas acheté d’immeuble, pas écrit de livre sur Amazon…

Bref d’un premier abord : la grosse LOOSE.

Eh bien non

Je suis super content de cette année 2016.

Et vous savez pourquoi ?

Parce que j’ai fait plein d’autres choses, et que des trucs qui m’ont éclaté, que des trucs qui me plaisent à 200 %.

J’ai amélioré mes formations en ligne avec plein de nouveaux guides.

J’ai bossé avec mon comptable sur des gros dossiers.

J’ai rencontré plein de gens géniaux (lecteurs, loueurs en saisonniers, blogueurs).

J’ai organisé avec un pote un big séminaire sur la location saisonnière.

Et on a super bien loué nos locations saisonnière (Cash Flow positif : 5341,91 € sur 2016).

Qu’est-ce que vous voulez de plus ?

What Else George ?

Donc que du positif.

J’ai pris conscience d’un truc en 2016. Pour vous donner le meilleur à travers ce blog, il fallait que je m’améliore, que j’investisse en moi.

Ces deux derniers mois, j’ai suivi plus de formations que dans toute ma vie.

J’ai suivi 6 formations sur le net (de plus de 1000 €).

J’ai englouti des dizaines d’heures de vidéos et lu des tonnes de pages d’ebooks.

Un gars m’a coaché pendant 1 heure (à 300 €/heure… Gloups… Je l’avais caché à ma femme… pas bien…). Bilan : un retour sur investissement en 3 jours !

Déconcertant de facilité. C’est fou cette histoire.

Quand on a la tête dans le guidon, on passe à côté de l’essentiel.

Et pour 2017, je vais aller encore plus loin et multiplier au moins par 3 mon investissement en formation :

1/ Je me suis inscrit dans un club privé sur la location en courte durée (247 €). Un petit club bien fermé avec des gens qui cartonnent ou qui veulent cartonner.

Histoire de ne pas s’endormir sur ses lauriers. Il y a un truc que j’aimerais bien tester, c’est la délégation en location saisonnière. Pour l’instant je fais tout moi-même. Et le système a ses limites, vous le savez bien.

2/ Je vais également m’inscrire dans un programme sur la liberté financière.

J’ai envie de côtoyer des gens motivés qui ont envie d’avancer.

On avance grâce à ses idées, grâce à tout ce que l’on a dans la tête.

Et qui sait, on se retrouvera peut être à tracer les mêmes courbes.

Avec tout ça, vous allez avoir un contenu de dingue pour 2017.

Ça promet son lot d’histoires, d’anecdotes et de bonnes astuces pour louer plus !

Allez je vous donne quand même mes bonnes résolutions et objectifs pour 2017 : nager à contre-courant, faire ce qu’il me plaît, lâcher prise et profiter de la life.

Yaaaaaaahhooooo !

Je vous souhaite tout le bonheur du monde et vous remercie de contribuer à un monde meilleur.

Ps : Marie, une lectrice m’a contacté pour me donner une idée sur une manière différente de promouvoir nos locations saisonnières. Après un échange sympathique, ma conclusion était plutôt sans appel : coûteux et sans garantie de résultat. Et puis ça m’a trotté dans la tête. J’ai switché du mode “c’est trop cher et ca ne marchera pas” en mode “comment faire pour que ça marche à moindre coût”.

C’est pas la même chose. Et là j’ai (re)commencé à en parler autour de moi. Et notamment un voisin programmeur. Oui je sais avoir un voisin programmeur n’est pas courant. Il m’a dit que c’était possible. et qu’il pourrait me le faire… Gratos, enfin gratos, je vais l’aider dans son business et il va m’aider pour mon projet. donnant donnant ou gagnant gagnant si vous préférez. Bon il faut que j’avance de mon côté mais je me dis que si ça aboutit ça va créer une bombe dans le milieu des plateformes de réservation. Objectif : défendre nos intérêts de loueurs… A suivre.

Je vous en reparlerai. Ne me posez pas de question dessus s’il vous plaît, vous serez les premiers avertis !

En tout cas merci Marie pour cette belle initiative.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*