Gestion locative : gérer seul sa location saisonnière ?

gestion locative

Faut-t-il gérer seul sa location meublée de courte durée ou en confier la gestion à une agence immobilière ?

Chaque solution présente des avantages et des inconvénients qu’il vaut mieux connaître avant de s’engager.

Mais d’abord c’est quoi la gestion locative ?

Définition de la gestion locative

La gestion locative au sens large du terme désigne l’ensemble des tâches pour trouver des locataires et administrer le bien.

Par exemple, il peut s’agir de la recherche des locataires, l’établissement des contrats, l’accueil, le ménage, l’état des lieux d’entrée et de sortie… 

Vous pouvez tout faire tout seul ou en confier la gestion à un administrateur de biens.

Dans cet article nous allons voir les 7 avantages de gérer seul sa location saisonnière.

Un prochain article sera consacré aux inconvénients de devoir gérer seul sa location.

Avantages de la gestion locative en direct

Gérer de A à Z sa location saisonnière présente de nombreux avantages :

1/ Une relation de proximité

Les locataires aiment avoir une relation de proximité avec les propriétaires.

Un peu comme dans l’agriculture avec la vente directe entre producteur et consommateur.

En tant que loueur, vous aurez toujours une question sur l’histoire de la maison ou de l’appartement, les raisons qui vous ont poussées à acheter et louer ce gîte…

Ça fait toujours un peu rêver d’avoir une petite maison où l’on accueille des vacanciers.

Je me rappelle d’un jeune couple qui me disait que notre rencontre leur avait donné l’envie de se lancer dans la location saisonnière.

 

2/ Connaissance du bien

Vous connaissez parfaitement votre bien ainsi que l’environnement immédiat.

Vous serez toujours la personne la plus à même pour répondre de manière pertinente aux questions de vos locataires.

Que ce soit sur des questions

  • techniques : si j’invite mon beau fils une nuit, est-ce que je dois payer un supplément ?
  • d’accessibilité : est-ce qu’on peut aller au centre ville à pied ? Dans l’absolu oui mais en réalité, il n’y a pas de trottoir et la route manque un peu de visibilité, donc plutôt non surtout s’il y a des enfants.

3/ Taux d’occupation

Vous obtiendrez généralement un meilleur taux d’occupation et une meilleure rentabilité locative qu’en passant par une agence.

Personne ne louera votre bien aussi bien que vous.

Encore faut-il savoir comment trouver des locataires, mais ça s’apprend (c’est ici) et ce n’est pas le plus compliqué.

Vous allez être très rapidement amené à tout faire pour louer une semaine : adaptation de votre prix en fonction de la demande, création d’un blog internet en tant que vitrine de votre location, optimisation de votre annonce…

 

4/ Intervenir rapidement en cas de problème

Cet hiver, un locataire m’a appelé parce qu’un radiateur électrique ne marchait plus.

Je suis passé le soir même pour analyser la situation (un disjoncteur aurait pu également sauter) et le lendemain je changeais le radiateur.

Il n’est pas certain qu’en passant par une agence (qui aurait mandaté un artisan), mes locataires auraient été dépannés si rapidement.

Être réactif est fondamental dans cette activité.

 

5/ Vous êtes votre propre boss

Notre petit business a un sens pour ma femme et moi.

Nos décisions, nos orientations vont avoir un impact direct sur notre activité.

Dans un sens comme dans un autre d’ailleurs.

Lorsque nous renégocions le prêt immobilier avec notre banque, nous allons avoir un impact direct sur notre rentabilité.

Tout comme le jour où nous avons fait la démarche de prendre un comptable pour notre déclaration fiscale fiscalité location saisonnière.

Dans la gestion quotidienne, c’est la même chose.

Nous pouvons dire non à un client s’il négocie un tarif trop à la baisse ou s’il chipote sur une phrase du contrat de location qui ne lui plaît pas.

Dernièrement un client ne voulait pas inscrire sa police d’assurance dans le contrat de location.

Ne me demandez pas pourquoi.

Il nous soutenait qu’il était bien assuré.

C’était la première fois qu’un propriétaire lui demandait cela.

Et visiblement il n’avait pas envie de le faire.

Même pour une nuit nous ne pouvons pas prendre de risque et nous avons refusé la location.

Dans ces situations, lorsque ça commence comme ça, mieux vaut dire non tout de suite, plutôt que d’avoir un problème plus important à gérer par la suite.

Vous prenez vos décisions en connaissance de cause et vous ne dépendez de personne.

 

6/ En faire un job ?

Qui n’a jamais pensé de quitter son travail pour accueillir des locataires dans son petit gîte ?

La vision est un peu trop idyllique pour être vraie.

Car à moins de ne pas payer le bien, il faut quand même rembourser un crédit.

Avec un seul hébergement à louer, il s’agit bien évidemment plus d’un complément de revenu que d’une activité à temps plein.

Par contre, avec plusieurs biens qui offrent une belle rentabilité, le rêve peut devenir réalité.

 

7/ En quête de relations humaines chaleureuses ?

Choisir la location saisonnière comme investissement locatif n’est certainement pas qu’une question de rendement locatif.

Vous allez être en contact direct avec vos clients. Il faudra les renseigner, les accueillir, se rendre disponible.

C’est aussi une question de relationnel. Certains locataires vont même vous réserver de drôles de surprises.

Si vous n’avez pas le sens du contact ou si vous n’aimez pas parler de votre région, la location saisonnière n’est peut-être pas faite pour vous.

Et vous, aimeriez-vous vous lancer dans la location saisonnière ? Répondez ci-dessous.

 

Vous pouvez trouver d’autres informations sur la location saisonnière ici :

 

2 Des réflexions sur “Gestion locative : gérer seul sa location saisonnière ?

  1. Bonjour Emmanuel,
    Merci pour cet article qui est une fois de plus très pertinent.
    Nous envisageons d’acheter un nouvel appartement (les 2 premiers sont gérés en agence et c’est de la location classique a l’année). Pour le prochain, on hésite un peu a le louer en meuble ou en location saisonnière par peur que la gestion ne nous prennent trop de temps notamment pour le faire visiter, remettre les clés ou faire l’état des lieux dans le cas de la location saisonnière, gérer la paperasse, les urgences… J’ai déjà des journées bien remplies…. Et si on est amené à repartir a l’étranger comment ça se passe?
    Après, nous avons déjà constaté les inconvénients de passer par agence ( le coût mensuel et surtout a chaque changement de locataire, le manque de motivation pour louer les appartements, les délais pour le locataire en cas de pépin..).
    Bref, on hésite encore! 🙂
    J’attends donc ton prochain article avec impatience 😉
    A bientôt
    Adriana

    • Bonjour Adriana,
      La location saisonnière demande un minimum de disponibilités c’est certain.
      Après, il y a plein de choses à optimiser pour y passer le moins de temps possible.
      La première est la situation géographique de la location si tu ne l’as pas encore acheté. Au delà de 15 min aller par rapport à ton domicile ça va. Au delà ça risque d’être une corvée. Pour toute la gestion administrative (envoi des contrats, des renseignements…) on a des messages ou contrats pré-remplis. Il suffit juste de rajouter 3 informations et c’est parti.
      Notre location ne nous empêche pas de partir en WE ou pour des vacances. D’ailleurs on part à chaque vacances scolaires et 2 semaines cet été en hyper haute saison. Soit on laisse les clés dans une planque (!) soit on fait appel à des amis loueur en saisonnier qui connaissent bien la maison… Et vice versa.
      Il y a aussi la solution de confier toute la gestion à une agence… Jamais testé mais il faut choisir une agence qui a déjà de l’expérience dans le domaine.
      Après, la location saisonnière c’est vraiment un truc à part dans les investissements locatifs, un petit business que tu gères. Il faut aimer ça et ne pas voir uniquement le coté rendement.
      Au plaisir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*