Investissement immobilier : mon meilleur conseil

conseil investir immobilier

Vous est-il déjà arrivé de ne pas faire quelque chose parce vous êtes persuadé de ne pas y arriver ?

Dans la vie comme dans l’ immobilier nous sommes remplis de croyances limitantes.

Qui ne s’est jamais dit : ce n’est pas pour moi, je n’y arriverai jamais, c’est impossible ça ne marchera pas, ça ne peut pas marcher je le sais bien, on me l’a dit et rabâché toute ma vie, si je le fais je vais me planter, je ne suis pas capable de le faire…

Eh bien je vais vous raconter une histoire incroyable.

Récemment, j’étais sur une fête foraine avec ma femme et mes enfants.

Mon petit garçon voulait gagner un Pikachu dans une machine à pince comme celle-là et mon grand un ballon de foot.

Conseil immobilier

J’étais désabusé, je voulais leur faire plaisir et d’un autre coté je savais qu’il était impossible de gagner à ce genre de jeux.

Tout le monde sait que les pinces ne sont pas assez puissantes pour soulever les cadeaux à l’intérieur.

Dès qu’on soulève la peluche et qu’on la fait bouger, celle-ci glisse des pinces avant même qu’elle ait rejoint le trou de la tirette.

C’est bien connu et je n’ai jamais vu personne gagner à ce truc-là.

Après quelques minutes de négociation et devant l’insistance de mes enfants je lâche un peu la pression et leur accorde 2 € chacun (oui je sais je suis très généreux).

Et voilà que maintenant ils insistent tous les 2 pour que ce soit moi qui joue, que ce soit moi qui leur gagne le cadeau tant désiré.

Jouer ne les intéresse même pas, ce qu’ils veulent c’est le cadeau, uniquement le cadeau. Et pour cela, ils misent tout sur leur père.

Leurs yeux sont remplis d’espoir. D’un seul coup je suis propulsé sur un piédestal comme le meilleur papa du monde.

Je savoure ces quelques secondes de gloire avant de jeter les 2 euros dans cette machine infernale.

Dans ma tête je me dis : dans 2 minutes lorsque tu auras échoué tu seras le plus grand Looser des papa du monde.

Bon, j’écarte ces mauvaises pensées et je me concentre histoire de faire bonne figure et de donner quand même le meilleur de moi-même.

Premier essai je m’aperçois que les pinces ont plus de force que prévu et le Pikachu est bien accroché. Mais pas de chance, il chute à côté du trou libératoire.

Je suis surpris de ce premier essai.

Une lueur d’espoir me traverse la tête.

Comme si cette maudite pince m’avait envoyé un message subliminale : tu vois je ne suis pas si mauvaise que cela, tu m’as jugé un peu vite amigo.

Le rêve deviendrait-il accessible ?

Je me concentre, fait de la place autour de moi et cale mon axe de vision sur la pince accrochée sous le petit pont roulant.

Deuxième essai, re-chute de la peluche à quelques centimètres de la victoire. Mon staff de fans lâche un aaarrghhh qui en dit long sur leur motivation.

Intérieurement je commence à y croire et affine ma vision en 3D (comme si c’était possible… ) pour que la chute soit au bon endroit.

3ème essai le suspense est à son comble, la pression au maximum et mon cœur commence à s’emballer. Je joue ma vie sur ce coup-là.

Le Pikachu s’élève dans les airs, tourne à gauche arrive au-dessus du trou et chute…. Dans le mile !

Incroyable mais vrai, mes enfants explosent de joie et tout le monde saute dans tous les sens.

Je n’y crois pas, mon expérience et mon vécu me disaient que c’était impossible et puis voilà j’ai réussi.

Pas une seconde de répit, mon grand garçon s’empresse de me montrer les beaux ballons de foot dans une boîte en verre encore plus grande.

Dans mon fort intérieur je me dis « et là c’est le drame… »

conseil investissement immobilier

Mon petit a son Pikachu et mon grand ne va rien avoir, ça va être la guerre entre les deux, j’aurais mieux fait de rien faire.

Pour ne pas perdre la face et éviter l’impensable, je lui invente plein d’excuses pour expliquer mon futur échec. J’ai eu beaucoup de chance la première fois et renouveler l’opération tient du miracle.

En clair je le prépare à perdre (félicitations…).

Mes enfants n’entendent rien, ils y croient à fond et me poussent, non pas à jouer mais à gagner encore une fois.

J’y vais le cœur serré et résigné comme on emmène un vieux taureau à l’abattoir.

Mais comme la première fois je vais faire de mon mieux et mobiliser toutes mes aptitudes pour réussir.

Premier essai : les pinces sont moins costauds et le ballon chute à mis hauteur.

2ème essai : j’essaie d’orienter la chute du ballon, mais il tombe à coté.

J’affine ma stratégie et me concentre encore plus. Je suis dans ma bulle.

3ème essai : dans sa chute le ballon rebondi sur un confrère et finit par tomber dans le trou…

L’impensable vient de se passer.

Mes enfants explosent de joie une seconde fois : ON A GAGNE ON A GAGNE !

Et moi je suis sur le c…, enfin sous le choc.

Seul, je n’aurai jamais osé jouer. La peur de perdre, du ridicule, l’expérience de l’échec.

Et parce que j’étais convaincu que ça ne marcherait pas.

Et puis, poussé par l’espoir de la réussite, ça a marché j’ai réussi.

J’en vois déjà qui pensent que cette histoire tient de l’imaginaire.

Voici les témoins de ces actes héroïques :

conseil investissement locatif

La morale de cette histoire :

1/ Ils vaut mieux avoir des remords que des regrets.

2/ Les perdants s’inventent des excuses, les gagnants trouvent des solutions.

3/ ” Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait ”    –    Mark Twain

Avec des stratégies d’adultes, les rêves d’enfants peuvent se réaliser.

Croire que c’est possible, que votre objectif peut être atteint est la chose la plus importante qui soit.

Croyez en vous, croyez en vos projets, essayez, essayez essayez, tentez le coup.

Si vous y croyez, vous allez mettre, non pas toutes les chances de votre côté, mais tous les moyens, toutes les stratégies pour faire aboutir votre projet.

C’est exactement comme mes projets immobiliers.

Au départ l’immobilier je n’y croyais pas, je n’avais personne de mon entourage qui avait réussi dans l’immobilier. Pire j’ai même des exemples de personnes qui avaient perdu beaucoup d’argent.

Puis je me suis aperçu que certains y arrivaient.

Et j’ai commencé à me dire pourquoi pas moi.

L’idée d’investir a commencé à faire son chemin et à s’ancrer dans ma tête pour devenir un objectif clair et précis auquel je ne pouvais plus déroger. Rien ne pouvait m’arrêter pour le faire aboutir.

R. KIYOSAKI disait que tout projet immobilier commençait chez soi sur la table du séjour : il fallait faire ses devoirs.

Il a bâti un empire immobilier sur sa table de séjour.

Vous avez une table de séjour ?

Vous savez ce qu’il vous reste à faire :

  • Pensez à un projet précis,
  • Réfléchissez sur comment le réaliser,
  • Et passez à l’action.

Écartez vos croyances limitantes, vos peurs et vos craintes et vous obtiendrez tout ce que vous voudrez.

PS : sur le chemin du retour, en pleine nuit, j’ai vu une moto sur le bas côté, une masse marron juste à coté et un gars qui marchait péniblement en boitant. J’ai fait demi-tour pour venir en aide au motard. Mes enfants étaient terrorisés, ma femme n’en menait pas large : le gars avait un gros blouson en cuir noir, mesurait 2 m, avait le genou explosé plein de sang et la tête toute blanche. Il venait de se prendre une biche et voulait rentrer chez lui à pied, à 5 km…

Je l’ai embarqué dans la voiture pour le mettre en sécurité (la route était très passante et les camions pas très sympas). Je n’avais qu’une peur c’est qu’il tombe dans les pommes avant qu’on arrive chez lui. Bref il a retrouvé sa femme qui l’a engueulé direct parce qu’il avait mis son pantalon en jean… Et moi je suis retourné avec un autre automobiliste pour ramener la moto. Il s’est fait opérer le lendemain à l’hôpital voisin.

Lorsque je raconte cette histoire, (celle du motard) beaucoup de personnes me disent qu’elles ne se seraient pas arrêtées de peur que ce soit une arnaque, un guet-apens et qu’on leur vole leur voiture. Plusieurs m’ont dit qu’ils connaissaient quelqu’un qui connaissait quelqu’un qui avait été victime d’une arnaque comme ça.

Je ne dis pas que ça n’existe pas mais voilà encore des préjugés, des représentations et des pensées limitantes qui ne nous poussent pas à agir.

Une soirée pleine d’enseignements.

Vous vous voulez en savoir plus sur l’immobilier c’est ici :

Envie d’un revenu complémentaire ?

Téléchargez gratuitement

1/ Mes meilleurs conseils pour commencer dans l’immobilier

2/ Les démarches indispensables pour se lancer dans la location saisonnière

Politique ZERO spam.

4 Des réflexions sur “Investissement immobilier : mon meilleur conseil

  1. Bonjour. Super article comme d’habitude.

    Je ne retiendrai qu’une ligne:
    “Et là c’est le drame..”
    Grande citation du cinéma français qui en dit long sur tes habitudes audiovisuelles ;)

    A bientôt.

  2. Salut,
    Oui ça m’arrive constamment surtout en ce qui concerne l’investissement immobilier ! Je me dis souvent que je ne vais pas y arriver ou que je vais perdre tout mon argent. Merci pour cet article, la morale est tout aussi flagrante pour moi : « on ne peut pas savoir si l’on peut, si l’on n’essaie pas ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*